En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales. En savoir plus

OK, tout accepter

Nos articles #Blog

Card Captor Sakura : petite chasseuse est devenue grande !

IMG_2960.jpg

A priori, rien ne distingue Sakura Kinomoto des autres collégiennes de son âge. Elle déteste les maths et excelle en sport. Elle vit avec son père, professeur des universités, et son grand frère Toya ; sa mère est morte quand Sakura était toute jeune. Sa vie va radicalement changer le jour où elle ouvre par erreur le livre d’un très ancien magicien. Elle libère alors des cartes magiques, les cartes de Claw, dont chacune représente un pouvoir spécifique (l'une contrôle le temps, une autre confère une force herculéenne, une autre encore permet de projeter des illusions, etc.). Les cartes s’éparpillent dans l’air avant de disparaître.

Des pouvoirs magiques à la carte

Avant même de comprendre ce qui vient de se passer, Sakura découvre une autre petite créature sortie elle aussi du livre : Kero, sorte de petit lion ailé, qui lui confie la mission de retrouver les cartes. Il la dote alors de pouvoirs particuliers, et Sakura, avec l’aide de Kero et de sa meilleure amie Tomoyo (qui confectionne pour Sakura un costume différent à chaque mission), va vivre de superbes aventures, où elle devra battre les cartes sur leur propre terrain.

Une nouvelle magical girl est née !

Clamp : un studio 100% féminin

Prépublié à partir de 1996, Card Captor Sakura a droit en 1998 à son manga, et à son anime (réalisé par Madhouse). Sakura fête donc cette année les vingt ans de son entrée dans la cour des grandes !

Quand il crée Card Captor Sakura en 1996, CLAMP est déjà un nom réputé dans l'univers des mangaka. Ce nom désigne un collectif de femmes dessinatrices et scénaristes, au nombre de quatre actuellement : Nanase Okawa, Mokona Apapa, Satsuki Igarashi et Nekoi. Leur trait, tout comme leur écriture et leur manière de concevoir leurs manga, est très reconnaissable. De leurs personnages, le magazine Anime Land dit qu’ils « n’échappent que peu à leur destin, souvent dramatique. Le don de soi et le sens du sacrifice sont des composants réguliers des œuvres CLAMP ». On leur doit des titres remarquables, tant dans le genre du shôjo manga que dans celui du shônen manga : RG Veda (1990), Tokyo Babylon (1991), et X (1992), que d'aucuns considèrent comme leur chef-d'oeuvre. 

Publié au Japon chez Kodansha Comics, Card Captor Sakura est traduit en français et édité par Manga Player Collection en 1999, puis par Pika Edition à partir de 2000. En marge de l’édition papier et vidéo de ses aventures, Sakura bénéficie d’une vaste gamme de produits dérivés, notamment de figurines.

Si vous ne connaissez pas encore Sakura et son univers magique, plongez-vous-y sans hésiter ! C’est la garantie d’un très bon moment ! D'autant plus que ce manga, a priori destiné au jeune public, propose différents degrés de lecture. Les plus jeunes lecteurs seront intéressés par le caractère fantastique de cette quête, et par l'esthétique parfois superbe des personnages incarnant les cartes ; les lecteurs plus âgés verront davantage comment les CLAMP traitent, en filigrane, le thème de l'homosexualité à travers plusieurs histoires croisées.

Pokémon : aux Geek Days comme ailleurs, quel succès fou !

Les Geek Days de Rouen qui viennent de s’achever l’ont confirmé : plus de 18 ans après sa création, l’univers Pokémon reste un pan entier de la culture geek. Retour sur un phénomène mondial.

Fêter Noël au Japon

Comment les Japonais fêtent-ils Noël ? Où se retrouver à cette occasion ? Quelles sont les coutumes ?

Sortir une fois, c'est bien.
Multiplier des moments conviviaux entre passionnés en étant membre de Rouen Japon, c'est mieux ! ;-)

Devenir membre

Suivez-nous...